La A craque sur la fin, la B défaite

8 avril 2013 - 13:50

Alors qu'elle menait 2-0 à 5 min de la fin sur le terrain de Beaulon, l'équipe première a été rejointe dans le temps additionnel sur un pénalty injuste qui a permis au leader d'arracher le match nul 2-2.

L'homme du match a sans aucun doute été l'arbitre de la rencontre qui a installé un climat pesant en sifflant sans cesse le moindre contact et en prenant des décisions incompréhensibles dans les deux sens, ponctué par cet ultime fait de jeu défavorable à l'USL.

Pourtant, le scénario avait jusque là sourit aux lusignois. Ils entamaient le match par le bon bout en essayant de produire du jeu, contrairement à leurs adversaires qui ont systématiquement abusé de longs ballons en direction de leurs attaquants. Si le gardien beaulonnais se montrait vigilant pour claquer à deux reprises des coup-francs de Nicolas Rollot qui prenaient le chemin de sa lucarne, c'est bien Beaulon qui se créait la meilleure occasion du début de match, mais l'attaquant seul face au but expédiait sa frappe au dessus. Puis à la demi-heure de jeu, l'USL décantait la situation sur une sublime reprise de volée aux 20 m de Benoit Aumeunier qui allait se loger dans le petit filet du gardien, surpris par la puissance du tir (0-1). La mi-temps était sifflée sur ce score.

En seconde période, les nombreuses fautes commises de part et d'autre ne favorisaient pas le jeu et permettaient aux locaux d'apporter le danger dans la surface lusignoise, sans conséquences. Les visiteurs étaient une nouvelle fois tout heureux de voir l'attaquant beaulonnais manquer le cadre face à Benoit Duret, alors que le gardien lusignois réussissait ensuite un double arrêt au sol salvateur devant sa ligne de but. A 1/4 d'heure du terme, l'USL parvenait même à doubler la mise. Suite à un bon travail de Mathieu Fradin, Alexis Cava prenait le temps de se placer en position idéale pour déclencher une frappe plongeante hors de portée du gardien (0-2). Alors qu'ils avaient fait le plus dur et que la victoire leur tendait les bras, les lusignois commençaient à reculer et à subir les offensives des verts et cédaient une première fois à la 85ème, puis de nouveau donc sur ce pénalty généreusement accordé aux locaux dans les arrêts de jeu (2-2). Dans les dernières secondes, Grégoire Jeune avait pourtant la balle de la gagne au bout du pied mais le portier adversaire se détendait bien pour détourner sa frappe.

Ce match nul sonne comme une défaite dans les rangs lusignois tant la victoire semblait à leur portée. Pour la deuxième fois d'affilée les dernières minutes ont été fatales à l'équipe fanion qui aura désormais du mal à aller chercher les équipes de tête.

 

 

Dans les même temps, l'équipe réserve qui restait sur 3 victoires consécutives a mordu la poussière à Agonges. Avec un effectif pourtant fortement rajeuni pour l'occasion, les réservistes ont été piégés par des agongeois accrocheurs, il est vrai peu aidés par la médiocrité du terrain champêtre sur lequel ils ont évolué. Passés au travers de leur première mi-temps, ils ont encaissé un premier but rapide suite à une frappe limpide à 25 m, puis à la 1/2 heure de jeu, un attaquant oublié au deuxième poteau n'avait plus qu'à convertir le centre en but pour doubler la mise (2-0). Ils rejoignaient les vestiaires menés 2 à 0.

Les lusignois encaissaient même un troisième but dès la reprise sur pénlaty (3-0), qui scellait définitivement le sort du match. A 5 min du terme, Frédéric Morette réduisait le score sur pénalty (3-1), malheureusement trop tardif pour espérer recoller en fin de match.

Cette défaite surprise, mais relativement logique sur l'ensemble du match, laisse la 1ère place de la poule à leur futur adversaire Gennetines qu'ils recevront la semaine prochaine pour un choc au sommet.

 

Vendredi soir, les vétérans ont fait match nul 2-2 contre Cossaye.

 

Chez les jeunes :

Les U18 ont profité du forfait de l'équipe de Bellenaves pour empocher les 4 points de la victoire sans jouer (3-0).

 

Opposés à Dompierre, les U13 ont respecté les consignes pendant 15 min, ce qui leur a permis d'ouvrir le score par Willem Besson, avant de totalement s'écrouler. En offrant la plupart des buts à leurs adversaires et en affichant un manque d'implication collectif, ils sont retombés dans leurs travers de fin d'année et s'inclinent lourdement 5-1 contre une équipe qui semblait paradoxalement à leur portée.

 

Commentaires

+